Je viens de voir la fin d'un reportage intéressant, dans la série "NHK specials"...

----------------------------------------------------------------------------

Edit du 6 février :

nhkspecial

(vraisemblabement ce reportage)

---------------------------------------------------------------------------

Lors des cartographies des zones touchées par la radioactivité, les lacs n'ont pas été testés. Des recherches effectuées à partir d'Aout 2011 sont l'objet de ce reportage.

Les scientifiques ont constaté que le césium se stocke dans les plans d'eau par un mécanisme de dépôt sur le sol lors de pluies, puis d'un processus de "rinçage".

Ensuite absorbé par le plancton, lui-même absorbé par les prédateurs, le césium entraine la mort de ces prédateurs, mais le césium se redéposerait ensuite dans les fonds des plans d'eau...contaminant encore les prochaines générations de plancton, et ainsi de suite. Ainsi le césium se concentre dans les lacs et les étangs.

Mais les scientifiques ont été surpris de constater des pics importants de radioactivité dans la baie de Tokyo, à un niveau proche de ceux mesurés dans la zone des 20 km autour de la centrale.

Les taux de césium les plus élevés sont mesurés à l'embouchure des rivières.

Sur la rivière Edo, un scientifique explique que les rivières parcourant Tokyo charrient jusque dans la baie le césium déposé puis lavé par les pluies successives.

Les simulations montrent que cette contamination de la baie de Tokyo va augmenter jusqu'en 2014, et qu'elle mettra ensuite plus de 10 ans à s'évacuer (non pas disparaître) en raison de la conformation très fermée de cette baie.

J'aimerais insérer ici la vidéo de ce reportage, mais je n'en trouve pas trace pour l'instant.

A bientôt !