On entend en ce moment de nombreuses informations alarmantes, et il est parfois difficile de trier le vrai du faux. Si l'on a pu parfois avoir des doutes sur le degré de "résistance" vis-à-vis du nucléaire, on trouve cependant des informations intéressantes et confirmées :

Le maire d'Osaka s'emploie à empêcher la remise en marche des réacteurs nucléaires de la centrale de Oi (préfecture de Fukui) bien que le gouvernement ait déclaré cette centrale conforme, sûre, et son redémarrage incontournable pour assurer la stabilité de l'approvisionnement en énergie l'été prochain (selon les régions, on estime que les besoins en électricité pour le mois d'Aout excéderont la production de 3 à 19%, même avec la politique d'économie d'énergie mise en place).

Le maire d'Osaka demande en outre au gouvernement de prévoir un site de stockage final pour un arrêt définitif de cette centrale.

La dernière centrale nucléaire japonaise encore en marche à ce jour (Hokkaido) sera mise à l'arrêt pour inspection dès le début du mois de mai.

Si le maire d'Osaka obtenait gain de cause, il n'y aurait donc plus une seule centrale nucléaire active au Japon.

A noter que l'OCDE presse le Japon de redémarrer ses centrales pour éviter cette pénurie énergétique et limiter l'impact "négatif" de l'utilisation des énergies fossiles. Dans le même temps, la même OCDE se donne "bonne conscience" en mettant sur pied une opération éducative auprès des écoliers du Tohoku pour réveiller " leur capacité d’initiative, le sens critique, l’esprit d’équipe et la créativité", par la conception et la mise en scène d'une manifestation (prévue à Paris en 2014) destinée à illustrer et célébrer la renaissance du Japon après la catastrophe.

Des simulations récentes prévoient que certaines zones de Fukushima resteront très dangereuses jusqu'en 2022.

Des plans prévoient maintenant de ne pas tenter de décontaminer certaines zones trop atteintes par la radioactivité.

-------

J'ai envie de finir sur une note un peu fun [et j'espère que personne ne m'en voudra ;-)], le championnat d'empilage de tasses à Tokyo :


Japan's cup stacking championship - no comment

 Quelle dextérité, et j'adore le relais ^^

Merci d'avoir lu cette note !!!

 A bientôt !

Liens :

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/energie-environnement/actu/0202011529426-un-an-apres-fukushima-tokyo-veut-relancer-la-production-de-deux-reacteurs-nucleaires-312778.php

http://www.japantimes.co.jp/text/nn20120425a1.html

http://www.japantimes.co.jp/text/nn20120425b5.html